Tout savoir sur les termites

Les termites en questions...

 

Vous vous posez des questions sur les termites ? SENTRI TECH y répond et enrichit vos connaissances sur ces insectes xylophages.  

 

Vous ne trouvez pas de réponse à vos questions, vous pouvez nous contacter :

« Termite », c’est féminin ?

NON. On dit un termite, nom commun masculin, désignant un insecte xylophage de couleur blanche, dont les colonies sont pourtant constituées de mâles comme de femelles. 

En France, est-ce le même termite qu'en Afrique ?

NON. En Afrique, les termites construisent des termitières en cathédrale qui s’élèvent très au-dessus du niveau du sol. Chez nous, toutes les termitières sont souterraines. Si les reines termites africaines sont énormes, les colonies françaises contiennent plusieurs couples reproducteurs... qui sont tous de taille réduite !

Les termites sont-ils des cousins des fourmis ?

NON. Les fourmis et les termites ont pour seuls points communs leur taille et leur vie en société. Leur développement est différent : ils n'appartiennent pas au même ordre, même si, par abus de langage, les termites sont parfois appelés "fourmis blanches".

Les termites se déplacent-ils seulement la nuit ?

NON. Ils se déplacent de nuit comme de jour, mais dans des galeries ou tunnels. En effet, ces insectes xylophages craignent les courants d’air. 

Les termites savent-ils nager ?

NON. S'ils peuvent voler durant la période de l'essaimage, ou creuser pour extraire la nourriture ou se frayer un passage, les termites ne nagent pas ! Et si les colonies jouxtent souvent des points d'eau, c'est parce que l'humidité est indispensable à leur survie.

Les termites mangent-ils toutes sortes de bois, vivants ou morts ?

OUI. Néanmoins, cette affirmation mérite d'être nuancée. En effet, certains arbres vivants et en bonne santé ne seront jamais attaqués par les termites car ils sécrètent des molécules répulsives et/ou toxiques. Mais un arbre affaibli, par un stress thermique par exemple, peut être pris d'assaut par une colonie. Cependant, les termites plantent plus facilement leurs mandibules dans des poutres en bois tendre. Châtaignier et chêne offrent davantage de résistance que du sapin...

Les termites s'attaquent-ils uniquement au bois ?

NON. Ils se nourrissent de cellulose : le bois, mais aussi tous ses dérivés (carton, papier, etc.). Livres, cloison, papier peint, ou encore pare vapeur des placoplâtres ne sont donc pas épargnés. De plus, dans leur quête perpétuelle de nourriture, ils se frayent un chemin au travers de matériaux qu'ils ne consomment pas mais qu'ils dégradent néanmoins, comme le plâtre, le polystyrène, le gainage électrique...

Les termites peuvent-ils se propager dans les terrains contenant du granit ?

OUI. Les sols d'Italie, d'Espagne et de la région bretonne sont riches en granit et ne sont pas exempts de termites. Une simple couverture d'humus et de bois mort sur la roche suffit à assurer la prolifération de ces insectes.

Une maison récente peut-elle être attaquée par les termites ?

OUI. Les termites ne font pas de distinction entre habitat récent et ancien. Les colonies souterraines recherchent simplement la cellulose dans les bâtiments à leur portée. Et s’il est vrai que le bois jeune est en général traité, donc protégé, il demeure toujours assez de cellulose dans une maison pour attirer la colonie : papier peint, archives stockées à la cave, plinthes, huisseries...

Suis-je totalement à l'abri si ma charpente a été traitée contre les termites ?

NON. Bien sûr, le traitement d'une charpente la protège généralement contre les insectes vivant dans le bois, tels que les capricornes ou encore les vrillettes. Cependant, le reste de la maison n'est pas protégé des termites qui, eux, vivent dans le sol et investissent la maison par le bas !

Suis-je protégé des termites si ma maison contient très peu de bois ?

NON. Chaque année, des bâtiments dans ce cas (écoles, gymnases, bâtiments à charpente métallique...) sont attaqués et nécessitent des traitements anti termites. Les dégâts se situent au niveau des huisseries, des plinthes, mais aussi du plâtre ou du polystyrène, matériaux aisément traversés par les termites en quête de cellulose. Ils aiment également suivre les câblages électriques dont ils dégradent les gaines, créant des courts-circuits dommageables.

En cas de vente de mon bien immobilier, le diagnostic termites est-il obligatoire ?

OUI. Si votre bien immobilier se situe dans une zone infestée et précisée par Arrêté Préfectoral ou Municipal. Si vous êtes concerné, il est obligatoire de procéder à un diagnostic termites pour savoir si votre bien est infesté ou non par les termites et ainsi estimer le niveau d’infestation. Faute de diagnostic termite, aucune clause d’exonération de garantie pour vice caché constitué par la présence de termites ne pourra être stipulée dans l’acte authentique de vente. Bon à savoir : pour la vente d’un bien immobilier, le diagnostic termites est valable pendant une durée de 6 mois.